• Coups de coeur

    Découvertes, astuces, infos à partager...

  • Aujourd'hui, je vous présente le site Playlist VIP, qui est tenu par une de mes collègues passionnée de musique.
    Le concept est génialissement original : demandez à des artistes une liste de 10 chansons qui ont marqué leurs vies.

    Je trouve l'exercice particulièrement difficile et pourtant j'entreprends de m'y frotter sans tarder. Comme dirait Pouf le cascadeur : "c'est très dangereux, mais je vais quand même le faire !"

    Mesdames et messieurs, voici la Playlist VIP par vinaigrette.

    1/ Respect - Aretha Franklin
    Dire que j'aime cette chanson depuis que je l'ai entendu dans Le Prince de Bel-Air...  J'aime ces titres aux vieux rythmes portés par des voix exceptionnelles. Et sa version a plus de peps que l'originale d'Otis Redding.

    2/ In The End - Linkin Park
    C'est loin d'être ma chanson préférée de Linkin Park depuis mais c'est après avoir vu le clip de cette chanson que je me suis ouverte à la musique et que j'ai commencé à m'intéresser à toutes sortes de groupes.
    Ca a surtout été le déclic sur le fait que j'aimais sans doute plus le rock et le métal que le r'n'b que j'écoutais à l'époque. Et puis c'est agréable de voir ce groupe évoluer vers une musique plus mature.

    3/ Bet On It - Zac Efron (High School Musical 2)
    J'associe à cette chanson des purs moments de délire avec ma meilleure amie. Aaah... je suis nostalgique de ces longues attentes de la Star n' Cars à Disneyland Paris.

    4/ Poker Face - Lady GaGa
    Po-po-po-poker face, po-po-po-poker face !
    Je ne suis pas fan de Lady Gaga mais qu'est ce que j'aime danser sur ce titre sur Kinect Dance Central ! J'ai même remporté un trophée Fnac grâce à ça !
    Je me suis tellement entrainée à ce jeu que je ne peux m'empêcher de penser à l'intro de Just Dance à chaque sonnerie de porte dans le métro parisien.

    5/ Nuit Sans Fin - Jérémy Fontanet (Le Roi Lion : la comédie musicale)
    J'ai eu la chance d'assister à la dernière représentation de la comédie musicale Le Roi Lion au théâtre Mogador. C'était un spectacle tout à fait exceptionnel. L'ambiance était particulière ce jour là car le public était en grande partie composé des anciens membres de la troupe et des familles des artistes. Chaque titre était interprété avec beaucoup d'émotion, et bien que je n'avais jamais accroché sur les extraits en raison des modifications de textes - je suis tellement habituée à "Je voudrais déjà être roi", qu'il est difficile d'apprécier "Je veux super vite être roi" - j'ai littéralement été conquise pendant ces 2 heures de spectacle. Et particulièrement par ce morceau "Nuit sans fin" lorsque Simba s'adresse à son défunt père Mufasa.
    Même si les chansons interprétées par Scar (Olivier Breitman) et notamment Soyez prêtes avec les hyènes reste mon meilleur souvenir visuel.

    6/ Too Good to be - New Found Glory
    J'ai découvert New Found Glory avec le clip Hit or miss. Depuis, c'est une histoire d'amour qui dure. Certains appellent ça du punk mélodque. Tout ce que je sais, c'est que la voix de Jordan Pundik agit sur mon organisme comme une véritable potion magique dès que j'ai un petit coup de déprime. Je vous recommande chaudement l'album Catalyst. Pourquoi le titre Too Good To Be en particulier ? Pour sa simplicité qui contraste avec les morceaux très énervés habituels.
    A noter la sortie de Radiosurgery, le 7ème album du groupe, qui donne toujours autant la pêche même s'il manque d'un peu de surprise.

    7/ The Fear you won't fall - Joshua Radin
    Une chanson découverte dans la BO de Grey's Anatomy (qui regorge de plein d'autres petites merveilles musicales comme les morceaux de Kate Havnevick). Comment expliquer ? Parfois, il arrive qu'on entende une chanson et qu'elle corresponde parfaitement à votre état d'esprit du moment et on regrette presque de ne pas l'avoir écrite soi-même.

    8/ You and I - Scorpions / Tous les cris les SOS - Daniel Balavoine
    J'en cite deux pour le prix d'une mais parce qu'elles sont les symboles de mon héritage musical. J'ai grandi avec un père fan de hard rock et de reggae et une mère plutôt orientée variété française. Les trajets en voiture de mon enfance étaient donc rythmés par Iron Maiden, Metallica, The Scorpions, Bob Marley, UB40 au même titre que Claude François, Thierry Hazard (Ils leur apprirent le... ils leur apprirent le... J-J-J-J-J-J le Jerk !), Rock Voisine et Genesis. D'où je pense ma grande tolérance pour tous les genres musicaux.

    9/ Summer Nights - Grease
    Il y a environ 7 ans, j'avais craqué et j'avais acheté le DVD de Grease. Tout le monde s'est moqué de moi. Mais tout le monde m'a demandé de lui prêter quand je l'aurai vu. Hors de question ! Personne ne pourra s'interposer entre les comédies musicales et moi ! Ce film est un mythe, kitsch, mais mythique quand même.

    10/ Death to Birth - Michael Pitt (Last Days)
    Cette chanson me donne des frissons. Je me vois encore dans la salle de cinéma, retenir les larmes aux bords de mes yeux. Je n'ai jamais ressenti ça pour aucune autre chanson.




    Pouah !  C'est une torture de choisir !
    Il y a encore tellement de titres qui comptent pour moi et qui mériteraient d'être cités ici :

    • La Chanson de Gaston (La Belle et la Bête) : parce que "Gaston 7/7 tout le reste vaut tripette" !
    • Plus Vent De Toi (David Hallyday) : parce qu'elle a un truc que je ne saurais expliquer.
    • With Or Without You (U2) : parce que c'est la chanson de rupture de Ross et Rachel dans Friends.
    • You Make My Dreams (Hall & Oates) : à redécouvrir dans 500 Jours ensemble parce que Joseph Gordon-Levitt est adorable.
    • Pacific Coast Party (Smash Mouth) : parce que cette chanson me donne envie de faire du patin à roulettes (à l'ancienne) toute la journée !
    • I see the light (Raiponce) : parce que je n'avais plus autant rêvé devant un dessin animé depuis La Belle et la Bête.
    • La Tristitude (Oldelaf) : parce qu'une mise en avant sur Deezer, c'est efficace, parce que je suis très bon public et que cette chanson absurde me fait toujours rire.
    • (Everything I Do) I do it for you - Bryan Adams : parce que c'est Bryan Adams et que j'aime sa voix, parce que c'est la chanson du film Robin des bois, prince des voleurs et que j'adore ce film, et parce que cette chanson est juste tellement belle.
    • Banana Pancakes (Jack Johnson) : parce qu'elle sent bon les grasses matinées câlines.
    • Zombie (The Cranberries) : parce que mon frère m'a fait découvrir beaucoup de belles choses.
    • Like I love you (Justin Timberlake) : parce que pour moi, Justin est bien meilleur danseur qu'il n'est acteur.
    • Lucky love (Ace of Base) : parce que ça a été le premier CD que je me suis offert avec mon argent de poche !
    • Je t'ai dans la peau (Edith Piaf) : parce que Piaf sonne toujours juste et incroyablement moderne.

     


    votre commentaire
  • Papa Noël avait prévu pour moi un joli cadeau dans sa hotte (l'année dernière, certes) : Le Grand livre des gnomes par Terry Pratchett.

    grand livre des gnomes terry pratchett

    Grande amatrice du genre fantastique, je n'avais pourtant encore jamais ouvert un livre de Pratchett.

    Je ne sais pas ce que valent ses autres ouvrages. On y trouve probablement de tout comme chez Tolkien. Pratchett est réputé pour écrire des romans plutôt humoristiques et surtout pour avoir créé la saga Les Annales du Disque-monde.

    terry pratchett

    Tonton Terry, qu'est-ce qu'il y a sous ton grand chapeau ?

    Quoi qu'il en soit, le Grand livre des gnomes est très accessible (il est classé comme livre pour enfants...) et se lit avec beaucoup de plaisir.

    Il regroupe de trois histoires (Les Camionneurs, Les Terrassiers et Les Aéronautes) dont le héros principal est Masklinn, un jeune gnome du "Dehors" qui aide son clan à survivre parmi le monde dangereux des humains.

    Je me suis surprise à sourire de très nombreuses fois, même dans les lieux publics, en lisant les descriptions de notre monde vu par ces petits êtres attachants.

    Un livre qui ne laisse pas indifférent, notamment lorsque l'on met les pieds dans un supermarché après sa lecture.


    A recommander à tous, des plus petits aux plus grands !

    Les studios Dreamworks envisage d'ailleurs de l'adpater depuis plusieurs années...


    votre commentaire
  • Place à la culture (ou pas) avec la critique littéraire de mon livre de chevet d'il y a plusieurs mois : I love Ken - Ma vie de boyfriend idéal de Jef Beck.

    I love ken jef beck


    Il s'agit d'un manuel à mettre dans toutes les mains des gentlemen en formation.
    Je dis livre de chevet mais je l'ai dévoré en 30 minutes (et pourtant je lis très très lentement) mais I love Ken est surtout composé de photos-montages et de courts paragraphes plein d'humour.

    En voici quelques extraits en images :

    ken barbie couple assorti  ken ami animaux  ken changement

    Ken et Barbie partagent tout ensemble ou presque depuis leur rencontre en 1961 sur un plateau télé. Mais le 12 février 2004, c'est le drame. Barbie quitte Ken pour Blaine, un jeune surfeur australien. Mais ça ne durera pas. Ken Carson est le jouet parfait et même les petites filles le savent et ont boudé les poupées Blaine !

    ken plus fort que blaine

    Alors Ken revient en force dès 2006. Nouveau look pour une nouvelle vie. Comme sa chère et tendre Barbie, il sait exercer à peu près tous les métiers et tous les sports. En plus, il n'a pas peur des commandes chez Salenza :

    ken prince chaussures

    Ce livre est sorti à l'occasion du 50ème anniversaire de Ken. Oui, il est bien conservé pour son âge. Comme on dit : "le plastique, c'est fantastique !"

    ken 1960 ken 2010

    En conclusion, une citation de Ken à méditer : "Il n'y a qu'une chose à retenir : même le type le moins souple du monde peut se plier en quatre par amour."

     


    votre commentaire
  • La semaine dernière, j'ai agréablement découvert le magazine Cinema TEASER.

    cinema teaser


    J'ai été une grande consommatrice de presse écrite, notamment les mags de cinéma ou de jeu vidéo, et puis je me suis aperçue qu'on trouvait la même chose voire mieux sur le net (même les potins !!).

    Cependant, quand on part en week-end à la campagne, loin d'Internet, on apprécie de reprendre ses anciennes habitudes de cro-magnon.
    Parmi la foule de numéros en kiosque, j'ai arrêté mon choix sur Cinema Teaser parce que :
    1- Ils avaient eu le bon goût de mettre en couverture Ryan Reynolds en costume de Green Lantern (qui, à mon sens, était un film bien plus intéressant que Captain America) ;
    2- Il y a du contenu qui s'étend sur plusieurs pages sans trop de pubs.
    (3)- En quatrième de couverture, il y a Jared Leto pour la pub Hugo Boss. Mais je n'ai découvert ça qu'en passant à la caisse donc ça ne compte pas vraiment.

    Trève de plaisanteries. J'ai vraiment apprécié ce magazine et je suis à 2 doigts de réitérer avec l'achat du numéro de septembre. Un bon point pour eux, puisqu'il s'agira du numéro 7.
    Le ton de rédaction est très fluide et plein de petites remarques de l'auteur. A la manière de ce que je tente de faire sur ce blog pour rendre son contenu moins froid.
    Et réussir à citer les textes des BB Brunes pour faire la critique du film Attack the Block, moi je dis chapeau et mine de rien, j'ai retenu le nom d'un film qui est passé inaperçu alors que le scénario était original (des extra-terrestres envahissant un quartier de banlieue de Londres).
    Sinon, qu'est-ce que j'ai appris d'autres :

    - les projets sur le feu, en cours ou abandonnés ;

    - qu'il y aura bien des nains dans le film Blanche-Neige et le chasseur (c'est la première fois que j'en entendais parler et ça promet d'être sympa !) ;

    - que Ryan Reynolds avait participé à l'écriture des dialogues de Green Lantern, notamment les blagounettes du niveau blagues à Toto. Comme on dit, t'as de la chance d'être mignon mais je ne pourrais pas constamment te trouver des excuses ;

    - que je suis nostalgique rien qu'en lisant les critiques sur Super 8 alors je n'imagine même pas voir le film en public ;

    - qu'Andy Serkis est un véritable performer ;

    - que je suis excitée de voir Cowboys & Envahisseurs et Real Steel ;

    - et le petit truc qui a suffit à me convaincre que l'équipe de ce magazine était géniale : ils ont cité le Géant de Fer et surtout Timothy Olyphant et Justified !

    Je sens que je vais envoyer mon CV !

    Cinema Teaser existe également sur le net à cette adresse : www.cinemateaser.com


    votre commentaire
  • Il y a quelques mois j'ai découvert le manga Aishité Knight de Tada Kaoru.

    aishite knight manga

    Il s'agit du manga qui a inspiré la série animée Lucile, amour et Rock n'Roll dont je fus une grande fan.

    Histoire : Yaeko (Lucile) est une jeune fille maladroite mais pleine de charme. Elle suit des cours à l'université, donne un coup de main au restaurant de son père, et accessoirement se fait draguer par de nombreux garçons, notamment depuis qu'elle a rencontré les membres d'un groupe de punk rock : les Bee Hive.

    lucile benjamin roméo

    Lucile, Benjamin et Roméo le chat

    La série de livres comporte 4 tomes, ce qui est appréciable mais j'aimerai bien mettre la main sur l'animée pour pouvoir profiter de la bande son (un groupe de rock muet, ça le fait moyen).

    Des années plus tard, et malgré le changement de support, je reste toujours folle amoureuse de Matthias (Go dans la version originale).

    mathias go

    Mais Tristan (Satomi ou Sami en VO) est également bien mignon.

    tristan satomi

    Je m'aperçois du gouffre qu'il peut y avoir entre l'histoire d'une série animé et celle d'un manga. En effet, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu les personnages de Sheller et Ryotaro qui sont pourtant très sympathiques. Et tout va tellement plus vite dans le manga.

    sheller aishite knight   ryotaro aishite knight

    Sheller (chanteur de Kiss Relish) et Ryotaro (chanteur de Mise en facteur)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique