• Les salles françaises ont accueilli un bien étrange titre de film dans leur agenda le 24 août 2011 : Cowboys et Envahisseurs.

    affiche cowboys et envahisseurs

    La première fois que j'ai entendu parler de ce projet il y a quelques mois, je m'imaginais que ce n'était qu'une grosse blague. Des amis de Paul, voire des Schtroumpfs, débarquant au Far West avec plein de gags à gogo.
    Comme je n'étais pas la seule à ressentir ça et que ce n'était pas le but du film, ils ont modifié les teaser et le montage du film. Ma curiosité a été une nouvelle fois taquiné alors j'ai enfourché mon cheval et j'ai galopé far far away jusqu'au ciné.

    A première vue, la personne qui vous parle d'extra-terrestres au far west, vous la prenez pour un fou voire un abruti. Et pourtant, même si je suis loin d'avoir avalé l'encyclopédie de l'invasion extra-terrestre comme Fox Mulder (c'est un tort, je le sais, mais j'ai d'autres complots à démasquer !), les disparitions soudaines, les signes bizarres dans les champs de maïs, les mutilations de bétails, et autres phénomènes étranges trouvent parfaitement leur place dans le désert américain.

    Jon Favreau l'a senti tout de suite et a donc pris en charge l'adaptation sur grand écran de la BD du même nom de Scott Mitchell Rosenberg.

    cowboys & aliens comic

    Et mine de rien, Jon s'en sort bien ! Les codes du western sont là, les codes de la science-fiction également, passion, humour, violence, révélation, c'est maintenant dans Secret Story, plein de choses s'entremêlent sans jamais perdre le rythme. Les moments chamallows m'ont laissé indifférente, les scènes d'action sont peu nombreuses et vite expédiées (grâce au super pouvoir de Jake), il y a des indiens (ce n'était pas du tout une évidence) et puis il y a un chien. Oui, je cherche moi-même encore l'explication à cette grande importance donnée au chien. Et pourtant pas moyen de trouver une photo officielle de lui mais il ressemblait beaucoup à un berger australien soit à ça :

    berger australien

    Il est tout mignon, ce n'est pas le problème, et il a beaucoup de flair car il s'attache tout de suite à Daniel Craig. Moi non plus je ne refuserai pas de lui coller aux bottes !
    Je ne sais pas si je deviens vraiment obsédée mais le mois d'août a été le mois "montre-moi tes jolies fesses au cinéma" avec en tête de liste : Ben Barnes dans Killing Bono, Ryan Reynolds dans Green Lantern et maintenant Daniel Craig dans Cowboys et envahisseurs. Allez, j'ajoute un précurseur en juin : Michael Fassbender dans X-Men : First Class.

    jake lonergan cowboys envahisseurs

    Fais-moi plaisir : ne te retourne surtout pas !

    Plus sérieusement, voici une courte présentation du casting :

    daniel craig jake lonergan


    - Daniel Craig en cowboy, ça semble être une évidence, à part peut-être le chapeau. Il est parfait dans ce rôle de Jake Lonergan, un ancien hors-la-loi amnésique, brave et juste mais à qui il ne faut pas trop chercher de noises non plus !

     

     

     

    harrisson ford woodrow dolarhyde- Harrisson Ford (qui se fait rare au cinéma) interprète quant à lui Woodrow Dolarhyde, un propriétaire de bovins d'abord bourru mais qui se révélera être un bon gars (je vous ai prévenus, il y a des moments fleurs bleues).

     

    olivia wilde ella


    - Olivia Wilde joue Ella, un nouveau rôle énigmatique qui lui va bien. Méfiez-vous des apparences comme dirait La Voix. (ndlr : note pour plus tard, ne plus regarder Secret Story, même quand on est malade !)

     

    Et aussi :
    - Sam Rockwell en barman timide qui deviendra un homme, un vrai ;
    - Paul Dano qu'on voit surtout au début du film, ce qui est assez frustrant car c'est un excellent acteur ;
    - et même Walton Goggins qui s'est échappé de Justified !
    Et il y a des aliens. Plein. Je ne vais pas vous révéler à quoi ils ressemblent mais ils sont corrects et ont un but intéressant.

    Sinon, j'ai envie dire que ça a l'air bien joli le Nouveau Mexique, là où le film a été tourné en grande partie.

    En bref, Cowboys et Envahisseurs n'est pas un chef d'oeuvre mais ce n'est pas non plus un navet. Même si l'influence Iron Man est là, Jon Favreau a su gérer la rencontre du troisième type à la conquête de l'Ouest. Parfois trop dans la poussière, parfois trop dans les étoiles, et de temps en temps dans la poussière d'étoiles, comprenez que les deux genres (western et science-fiction) se frôlent plus qu'ils ne se mélangent.
    Notez que je me démène pour trouver des jeux de mots originaux pour décrire ce film. Le meilleur restant : "Il E.T. une fois dans l'ouest" mais on l'a vu partout.
    L'important c'est de vous faire votre propre avis, alors tous en selle ! Yee-ah !

    Et en bonus, une chouette affiche américaine :

    cowboys and aliens affiche

     

    Cowboys et envahisseurs (2011) - Réalisateur : Jon Favreau - Acteurs principaux : Harrisson Ford, Daniel Craig, Olivia Wilde, Paul Dano, Sam Rockwell, Keith Carradine, Noah Ringer, Adam Beach, ...

     


    votre commentaire
  • Difficile de passer à côté, mercredi 13 juillet 2011 sortait sur les écrans français le huitième et dernier volet de la saga Harry Potter.

    affiche harry potter 7 partie 2

    Je ne suis pas une fan d'Harry Potter mais après avoir lu les livres, vu les 7 autres films et compte-tenu d'une compatibilité d'emploi du temps (veille d'un jeudi férié), je me suis rendue dans une salle obscure dès la sortie et je vous fais part de mes impressions futiles.

    Il était temps que ça se termine ! J'ai trouvé tous les acteurs très fatigués/vieillis. Certes, l'histoire de cet épisode 7.2 est sans doute la plus sombre de toutes et 10 ans ce sont écoulés depuis le premier film mais personne n'avait l'air emballé d'être là contrairement aux autres épisodes.

    affiche harry potter 7 partie 2

    Maggie Smith (Minerva McGonagall). Je ne pensais pas qu'elle tiendrait toute la saga. Elle fête tout de même ses 77 ans cette année.

     

     

     

    severus rogueAlan Rickman (Severus Rogue ou Severus Snape). J'en connais un qui a abusé de la Bièraubeurre...

     

    fred georges weasleyJames et Oliver Phelps (Fred et George Weasley ou l'inverse). Ils ont bien grandis !

     

     

     

    drago malfoyTom Felton (Drago Malfoy ou Draco Malefoy). Potentiel classe +5 surtout depuis qu'il porte ce costume noir.

     

     

    drago malfoyMatthew Lewis (Neville Londubat ou Neville Longbottom). Mais qui est ce type qui a mangé Neville ? Souffrant du syndrôme Sam Gamgee le brave, il est le véritable héros de Harry Potter !

     

     

     

    ron weasleyRupert Grint (Ron Weasley). Sans commentaire.

     

     

     

    hermione grangerEmma Watson (Hermione Granger). Fais-nous un beau sourire !

     

     

     

    harry potterDaniel Ratcliffe (Harry Potter). La crevette du film, c'est lui ! Même Bonnie Wright (Ginny Weasley) lui met une demi-tête ! Dans une interview récente, Daniel Radcliffe avouait avoir été alcoolique. C'est vrai qu'être un si mauvais acteur ne doit pas être facile à vivre tous les jours... Oui, je suis méchante, mais je n'ai jamais pu apprécier une seule de ces prestations, je le trouve bien trop lisse et monoexpressif. Mais je n'ai jamais aimé Harry non plus. C'est peut-être là tout le problème. Allez, pour te consoler Daniel, dis-toi que je te trouve moins nul que Ed Speelers (Eragon). Et tu pourras toujours te reconvertir en sosie de Tobey Maguire :

    daniel radcliffe tobey maguire


    J'ai également lu un article intéressant sur le "père" d'Harry Potter, comprenez Steve Kloves le scénariste de 7 films sur les 8 (ayant passé deux ans sur l'écriture de la Coupe de feu, il a souhaité faire une pause pour l'Ordre du Phoenix). Il expliquait qu'il avait développé une relation particulière avec J.K. Rowling, l'auteure des livres. Comme il ne disposait pas de la fin de l'histoire, il devait l'inventer et la questionner pour savoir s'il voyait juste ou non. Par exemple, en ce qui concerne l'ambiguité du personnage de Rogue. J'ai également appris qu'ils pensaient tous les deux que Dumbledore était homosexuel. J'avoue que je ne m'étais jamais posé la question. Mais soi-disant que ça expliquerait son dévouement à l'école et sa dévotion pour Harry.

    Sinon, pendant le film, rien de bien extraordinaire. Ce n'est pas un mauvais film mais il ne s'y passe rien de très excitant. Parce que je connais déjà l'histoire, me direz-vous. Non, je ne pense pas que ça y soit pour quelque chose puisque j'avais vraiment un très très vague souvenir de l'intrigue. En revanche, je me souvenais (trop bien) que la fin était vraiment mauvaise.

    Deux remarques me sont venues à l'esprit en sortant de la salle :
    - que faisaient tous ces gens dans la salle alors qu'il y avait un magnifique feu d'artifice à côté ?
    - que vont devenir tous ces braves petits de la saga ?

    En bref, un film à voir au risque de passer pour un gros naze ignorant qui de Harry Potter ou de Voldemort meurt à la fin de la saga (wouhou suspense...).

     

    Et puis juste pour le plaisir et parce que c'était la bonne surprise du soir en préparant cet article :

    drago malfoy

    Hip hip hourra ! pour Matthew "Neville" Lewis !

     

    Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 (2011) - Réalisateur : David Yates - Acteurs principaux : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Ralph Fiennes, Alan Rickman, Matthew Lewis, Bonnie Wright, ...


    votre commentaire
  • Vous le devinerez bien assez vite mais je suis une grande amatrice de films d'animation, notamment ce qui sort des studios Disney.
    Pour moi, ces films ont une véritable âme contrairement aux dessins animés récents comme Madagascar, Gang de requins, Tempête de Boulettes Géantes, Planète 51 et autres dont on ne se souviendra même pas du titre dans 5 ans.
    Je suis vieux-jeu mais j'aime l'animation en 2D !

    J'ai eu l'occasion de revisionner le grand classique Blanche-Neige et les Sept Nains.
    Ce film est vraiment magnifique. Le dessin est d'une réelle pureté. Certes, il s'agissait d'une version remasterisée mais même s'il existe quelques imperfections, le charme opère.
    Blanche-Neige est le premier long métrage des Walt Disney Studios. Il est sorti en France en 1938.

    Blanche-Neige et les nains

     

    Les moins :

    • Blanche-Neige me renvoie l'image d'une femme esclave de sa condition. Sa belle-mère la soumet à un rôle de femme de ménage, et une fois qu'elle goûte aux joies de la liberté, elle reproduit le même schéma. Certes, elle est jeune et naïve et ne connait pas d'autres modèles de vie. Peut-être devrions-nous appliquer ce schéma d'éducation plus souvent pour pallier à la progression des ados mous et rebelles ?
    • Blanche-Neige n'est qu'une adolescente, par conséquent, elle manque un peu de vécu et n'a pas grand chose à apporter.
    • La voix un peu trop aigue de Blanche-Neige lorsqu'elle chante.
    • Cette manie des princesses à partager des sujets de conversation avec des petits lapins et des écureuils. Mais là c'est seulement la jalousie qui parle. ^^

    Blanche-Neige et les animaux

     

    Les plus :

    • Blanche-Neige et les animauxSans être une fan absolue des films de princesses, je milite activement pour la mise en avant des princes ! Je vous rappelle que les contes se terminent souvent par "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Et sans prince, la princesse ne pourra que se contenter d'élever des poulets ! Le prince épris de Blanche-Neige est loin d'être un top model, bien qu'il faille être bien doté par la nature pour oser se ballader en collants moulants ! Et mon côté romantique fait que je suis sous le charme de voir avec quels fougue et acharnement il part à la recherche de sa douce princesse.
    • La scène où Blanche-Neige s'enfuit dans une forêt inquiètante est magistrale.
    • Les nains sont bien sympathiques. Et mention spéciale à la Reine qui est sublimement animée que ce soit en normal ou en sorcière.

    La Reine La Sorcière

    • J'aime assez la morale de l'histoire qui montre que vouloir être belle à tout prix conduit à sa perte. (bon j'avoue, j'adapte un peu la vraie morale de l'histoire !)


    En bref, Blanche-Neige et les Sept Nains est un film culte, que tous les enfants devraient voir au moins une fois dans leur vie car c'est le film qui a donné vie au monde de l'animation.

    A noter que deux adaptations en film sont prévues en 2012 :

    - Mirror mirror réalisé par Tarsem Singh avec au casting : Lily Collins, Julia Roberts et Armie Hammer (Social Network)

    - Blanche-Neige et le chasseur réalisé par Rupert Sanders avec au casting : Kristen Stewart (Twilight), Charlize Theron, Chris Hemsworth (Thor) et Sam Claflin (Pirates des Caraïbes 4)



    Blanche-Neige et les Sept Nains (1938) - Studio : Walt Disney Pictures - Réalisateur : David Hand


    votre commentaire
  • Le 9 juin, le film Tron Legacy sort en DVD et Blu-Ray (disponibles dans plusieurs versions chez tous les bons distributeurs). L'occasion pour moi de revenir sur une bonne surprise de l'année.

    Après avoir passé de nombreux tests scientifiquement approuvés, il s'avère que je suis à moitié geek et je n'en suis pas peu fière !
    Cependant, je souffrais d'une grosse lacune culturelle car je ne connaissais pas le film Tron. Enfin si. J'avais en tête un film vieillot avec des lignes de couleur se traçant sur une grille (ce qui est vrai mais très réducteur).
    Tout le monde parlait de la sortie de la suite de Tron comme d'un phénomène. J'étais curieuse. Mon envie d'aller me détendre dans une salle obscure après une bonne semaine de boulot me titillait fortement. J'ai donc acheté mon ticket pour Tron, l'héritage (ou Tron Legacy).

    Tron Legacy

    L'esthétique du film sur les affiches et dans les bandes-annonces m'avais séduite. Tron fait partie de ce genre de film qu'il faut voir sur grand écran (un peu comme Avatar).
    Même si je me passerais volontiers de la 3D (et du supplément à payer mais ceci est un autre débat), j'avoue que je me suis pris une claque visuelle. Et non ce n'est pas dû aux combinaisons moulantes des acteurs ! ^^
    L'univers graphique est très sombre, proche d'une ambiance à la Batman (un petit pouce levé à la présence de Cillian Murphy qui trouve toujours un bon rôle) et pourtant extrêmement lumineux. Le noir omniprésent fait ressortir à merveille les touches de bleu et de jaune-orangé dans un contraste magnifique.

    Tron Legacy

    Les affrontements dans l'arène et la course de motos sont haletants et magistralement réalisés.
    L'ambiance musicale et assez techno et robotique, normale puisque le groupe Daft Punk est aux commandes de la BO. Bon là encore, je vais faire du mauvais esprit mais à part la chanson qu'on entend dans la bande-annonce, ils ont beaucoup repris la BO du premier film Tron.
    L'histoire du film est très fade voire même parfois ennuyante mais on ne regarde pas vraiment ce genre de films pour un scénario. Quant aux acteurs, ils sont... simples mais efficaces. Là encore, ce n'est pas dans ce genre de films qu'on cherche le prix d'interprétation.Tron Legacy

     

    Bon, j'avoue. J'ai trouvé le jeune Garrett Hedlund très charmant. Et puis, son personnage s'appelle Sam Flynn, ce qui évoque beaucoup de choses pour moi (plus d'explications dans cet article). En sortant du cinéma, j'ai voulu en savoir plus sur lui. Il s'est surtout fait remarquer dans Troy pour son interprétation de Patrocle, neveu d'Achille. Après réflexion, il m'avait laissé un bon souvenir dans Eragon en tant que Murtagh. Bref, j'ai hâte de le revoir dans d'autres films.

     

     

    Ma curiosité ne s'est pas arrêté là. Plutôt satisfaite de mon visionnage, je me suis procurée le premier Tron. Et une fois encore j'ai été agréablement surprise.

    Affiche Tron

    Ce qui m'a interpellé est cette différence esthétique choisi. Tron Legacy est sur fond noir, tandis que son ancêtre est sur fond blanc. Le rendu est totalement différent mais conserve sa "patte".
    Bien évidemment, regarder Tron pour la première fois en 2011, c'est comme décider de s'éclairer avec des lampes à pétrole. Mais quand on aime un peu le cinéma, on apprend à faire abstraction des effets spéciaux devenus kitsch.

    Affiche Tron

    Je reste tout de même sur mon souvenir d'un film vieillot (il est sorti en 1982) mais je salue le côté innovant qui reste présent. Ce n'est pas tous les jours qu'on a le droit à un film "inside" l'univers des jeux vidéo.
    Là encore, rien d'extrêmement remarquable niveau scénario (en plus, j'ai décroché à un moment fatidique...), ni niveau prestation des acteurs. Mais voir Tron permet sans doute d'apprécier encore plus Tron Legacy, qui selon moi reste fidèle à son univers.

    En bref, si vous cherchez un film joli à voir sur votre téléviseur dernière génération, procurez-vous Tron version 2011 (au fait, ça se prononce [troNeuh] et pas [tron]). A bientôt les programmes !

    Tron (1982) - Réalisateur : Steven Lisberger - Acteurs principaux : Jeff Bridges, Bruce Boxleitner, David Warner, Cindy Morgan, Barnard Hughes.


    Tron L'héritage (2011) - Réalisateur : Joseph Kosinski - Acteurs principaux : Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde, Bruce Boxleitner, James Frain, Beau Garrett, Michael Sheen.


    votre commentaire
  • Ohé matelots ! Le capitaine Jack Sparrow est de retour pour de nouvelles aventures !
    J'ai eu la chance d'assister à une avant-première de Pirates des Caraïbes 4 ce week-end et je vous fais part de mes impressions.

    affiche pirates caraibes fontaine jouvenceJe suis l'une des premières à souhaiter l'arrêt de Pirates des Caraïbes, pour la simple et bonne raison que j'adore ces films et que je ne voudrais pas qu'ils souffrent du syndrôme de l'épisode de trop.
    N'empêche que je ne boude pas mon plaisir de prolonger l'expérience cinématographique et d'espérer de nouveaux produits dérivés géniaux ! ^^

     

     

     

    Les personnages
    Nous retrouvons des visages très familiers :

    • Jack Sparrow, pirate totalement unique en son genre qu'il n'est plus utile de présenter. Et je dis "youpi !" car cette fois-ci ils ont un peu laisser de côté les gags cartoons.
    • Hector Barbossa, qui a légèrement virer de bord mais déteste toujours autant Jack.
    • Gibbs, le fidèle second de Jack Sparrow.


    Et nous découvrons des petits nouveaux :

    • Barbe Noire, l'un des pirates les plus redoutés des mers car il pratique la magie vaudou. Ian McShane nous campe là un méchant assez plat et classique.
    • Angelica, la fille de Barbe Noire et ancienne conquête de Jack Sparrow. Ce rôle est parfait pour Penélope Cruz dont l'alchimie avec Johnny Depp n'est plus à prouver.
    • Scrum, le nouvel élément comique de l'équipage.
    • Philip Swift (attention spoiler car son prénom n'est mentionné qu'une seule fois dans le film !), le missionnaire au coeur pur. Alors là, ça a été une bonne surprise. Je m'attendais à un personnage très ennuyant ne cessant de faire des leçons de morale aux pirates sur le jugement de Dieu..., mais attendez une minute, c'est ce qu'il fait ! Ah oui mais j'ai oublié de dire que j'avais eu un gros coup de coeur pour ce jeune Sam Claflin qui a de très nombreux atouts...

    Philip Swift interprété par Sam Claflin

    Philip Swift (Sam Claflin) au secours de Syrena (Astrid Berges-Frisbey)

    • Syrena, la sirène qui est importante sans l'être vraiment.


    Enfin, j'ai envie de faire un clin d'oeil à ceux qui me manquent dans cette saga :

    • Will Turner, le forgeron-mousquetaire-pirate-amant-terrible interprété par le sublimissime Orlando Bloom à qui les rôles niais vont tellement bien. ;)

    will turner pirates des caraibes

    Will Turner (Orlando Bloom) dans Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit

    • James Norrington, que j'adore encore plus lorsqu'il n'est pas un commodore coincé mais un pauvre loser. Vive Jack Davenport !

    james norrington pirates des caraibes

    James Norrington (Jack Davenport) à la reconquête de son honneur perdu

    • le duo Pintel et Ragetti, le duo à la Laurel et Hardy auquel j'avais fini par m'attacher.

    pintel ragetti pirates des caraibes

    Ragetti (Mackenzie Crook) et Pintel (Lee Arenberg) s'emparent du coffre de Davey Jones


    L'histoire
    Le pitch est très simple : tout le monde veut trouver la Fontaine de Jouvence pour espérer obtenir la vie éternelle.
    Un léger bémol : difficile de savoir si cet épisode se déroule avant ou après la trilogie déjà sortie. Il me semblait avoir lu qu'il s'agissait d'un préquel mais aux vues de certains éléments, je dirais plutôt que c'est une suite.

    J'ajoute aussi que j'ai assisté à une séance en 3D et bien que j'ai trouvé que le film était globalement sombre (effet accentué par les lunettes), la 3D donne quelques effets sympathiques pour une fois.

    L'histoire est inspirée par une nouvelle de Tim Powers "On stranger tides" (également le titre de POTC 4 en VO).
    Ce livre avait également inspiré les créateurs du jeu vidéo Monkey Island. Un jeu terrible qui me donne encore plus envie de lire ce livre. Je vous ferai une critique littéraire dès que possible.
    Je trouve que Barbe Noire a effectivement des points communs avec LeChuck (le méchant du jeu vidéo). Quant au héros Guybrush Threepwood, il serait plutôt à rapprocher de Will Turner. A vous de juger :

    monkey island


    Fidèlité à la saga
    Gore Verbinski a quitté le navire mais Rob Marshall a bien repris la barre. Ce quatrième volet de la saga des pirates est tout à fait fidèle à l'univers qui avait été proposé dans les autres épisodes. Je reste relativement neutre, n'ayant pas trouvé le film exceptionnellement novateur sans pour être totalement déplaisant (malgré un léger problème de rythme et un scénario un peu creux).

    Que ce soient les personnages, la musique de Hans Zimmer (j'adore cette musique !), l'ambiance, l'humour et les combats, tout ce qui fait l'identité de ce film est là et contribue à le rendre culte.

    En bref, un bon divertissement à voir absolument et jusqu'à la fin du générique !!

    jack sparrow et gibbs - pirates des caraibes

    Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence (2011) - Réalisateur : Rob Marshall - Acteurs principaux : Johnny Depp, Penélope Cruz, Geoffrey Rush, Ian McShane, Kevin McNally, Stephen Graham, Sam Claflin, Astrid Berges-Frisbey.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique