• Dream a little dream of me (une critique de Raiponce)

    1er décembre 2010, la France découvre la première princesse Disney en 3D : Raiponce. Et elle n'est pas venue seule : un caméléon, une poêle, un beau garçon, un cheval (notez la magnifique rime croisée) et surtout 20 mètres de cheveux.

    Raiponce Flynn Rider Pascal Maximus

     J'ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé ce film. Oui, trois fois "beaucoup" car j'ai trois raisons d'aimer ce film que je vous expose tout de suite.

     

    Raison n°3 : les décors et l'univers

    3D ou pas, les décors sont somptueux. La tour de Raiponce, la forêt, la taverne du canard boiteux, le royaume... un vrai monde merveilleux.

    tour Raiponce

    L'univers de Raiponce m'a touché car il a un fort penchant médiéval et j'ai toujours eu un faible pour ce style. Les créateurs se sont inspirés des quartiers Montmartre et du Mont St Michel pour créer le royaume (évident quand on le sait ^^).

    royaume raiponce

    Inspiration - Concept Art - Résultat final

    Quant aux effets de lumière, ils sont impeccables.
    Mon seul reproche sera l'effet "plastique" obtenu avec la 3D lorsque les personnages sont mouillés.

    Raison n°2 : les chansons et les personnages

    Selon moi, un bon dessin animé comprend des passages chantés. Raiponce renoue avec les habitudes de la maison Disney et son cocktail musical habituel : la chanson d'espoir de la princesse, la chanson frisson du grand méchant, la chanson festive qu'on reprend tous en choeur entre amis et bien évidemment la chanson d'Amour.
    Rien à redire sur cette BO qui est magnifique. J'aime particulièrement les envolées théâtrales de Mère Gothel. Pas étonnant que les studios aient choisi l'actrice Donna Murphy pour la VO, connue pour ses prestations à Broadway.

    Mère Gothel

    L'instrumentale Kingdom Dance est tellement entraînante qu'on a envie d'aller danser avec Raiponce.
    Quant à I See The Light/Je veux y croire, je suis sous le charme et j'aimerai qu'elle soit plus longue !! Je ne peux pas m'empêcher de verser ma petite larme quand je revois la scène des lanternes. Dommage que ce ne soit pas Romain Duris qui chante en français. Mais c'est tout de même Emmanuel Dahl qui prête sa voix à Flynn pour les passages chantés, tout comme il l'avait déjà fait pour Hercule et Kovu (Le Roi Lion 2), raison de plus pour être séduite.

    ceremonie lanternes raiponce i see the light

     

    Raison n°1 : Eugène !!

    Comme je l'ai déjà dit ici, je suis pour le "Prince Power" ! Et là, mamma mia, je suis gâtée !
    Retenez bien ce nom : Flynn Rider.

    eugene fitzherbert flynn rider

    Déjà ce beau brun se paye le luxe d'avoir un nom de famille (et même un pseudonyme en réalité) quand d'autres n'ont même pas de prénoms (cf. les princes de Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle et la Bête) et en plus, il s'offre un grand temps de présence et de parole tout en conservant son apparence humaine (contrairement à Philippe, la Bête ou Naveen). Et ce n'est pas pour me déplaire car ce jeune homme sait faire des trucs incroyables de son corps (hem, cet article va mal tourner...).

    Ce personnage a toutes les qualités que j'affectionne : humilité, courage (la plupart du temps), humour et romantisme. En plus, à lui tout seul, il regroupe le charme de Miguel et Tulio de la Route d'Eldorado, ce qui lui vaudrait une médaille ! (petite parenthèse qui n'a rien à voir : je découvre les rumeurs sur l'homosexualité de Miguel et Tulio, et là tout de suite, ça me perturbe…)

    Miguel Tulio Flynn Rider

    Il ne me reste plus qu'à placarder des affiches pour en trouver un pareil. Encore faut-il trouver son meilleur profil…

    Flynn Rider sketches


    En bref, Raiponce est un film accessible à tous même si je comprends très bien que les petits garçons (et les grands garçons qui osent l'avouer) préfèreront largement regarder Toy Story ou bien Cars.

    tangled ever afterA noter la sortie prévue d'un petit court métrage intitulé Tangled Ever After, en première partie de La Belle et la Bête 3D prévu pour 2012.

     

     

     

     

     

     

    En bonus, deux jolies images :

    Raiponce esquisse  raiponce flynn rider

     

    Et en super bonus, consultez le blog de David Gilson. Il sublime à la perfection le charme de Raiponce. Jugez plutôt :

    chibi raiponce



    Raiponce (2010) - Réalisateurs : Byron Howard et Nathan Greno - Avec les voix de : Mandy Moore, Zachary Levi, Donna Murphy...

    « Album de mes héros virtuels - partie 1Ken. What else ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :