• Pierre-François Martin-Laval

    Avant-propos : le froid, la maladie, les problèmes d'ordi et l'énorme poil qui a poussé dans ma main, soyons honnête, ont eu raison de ce blog ces derniers mois. Techniquement, j'ai préparé plein de petites choses mais jamais suffisamment abouties pour être publiées, d'où un petit décalage entre l'actu et mes futures publications que vous saurez, je l'espère, excuser.



    Parce que Jean Dujardin n'est pas le seul acteur français de talent (ndlr : je l'adore Jean-Jean mais je commence à faire une overdose (et maintenant c'est Chouchou, alias Alexandra Lamy, qui est de toutes les interviews)), voici le chouchou bien français de la semaine : Pierre-François Martin-Laval.

    Pierre-François Martin-Laval photo noir blanc

    Photo professionnelle

     

    A savoir sur Pierre-François Martin-Laval

    Pierre-François Martin-Laval est né le 25 juin 1968 à Marseille dans les Bouches du Rhône (France).

    Et c'est tout ce que je peux vous dire. Il est extrêmement discret sur sa vie privée et c'est tant mieux !

    Parmi les seules infos accessibles :

    • il est souvent surnommé Pef.
    • son père, Denis Martin-Laval, fut médecin sur le navire du Commandant Cousteau au cours de nombreuses explorations.

     

    Carrière de Pierre-François Martin-Laval

    Il suit le cours Florent de 1988 à 1991 et rencontre notamment Isabelle Nanty.
    Au début des années 90, il forme la troupe Royal Imperial Green Rabbit Company avec Jean-Paul Rouve, Maurice Barthélémy, Marina Foïs, Pascal Vincent et Elise Larnicol.

    Pierre-François Martin-Laval décroche quelques rôles au cinéma et à la télévision : Le collecteur (1992), épisode 4 de la saison 7 de Navarro (1995) et Mémoires d'un jeune con (1996).

    Mais c'est surtout au théâtre qu'il affinera réellement son jeu : Georges Dandin (1991), Le bébé de Monsieur Laurent (1991), On garde le moral (1992), Un couple ordinaire (1993), Reniflard and Co. (1993), L’ascenseur (1994), Le goût de la Hierarchie (1996), Les caprices de Mariannes (1996), La mouette (inconnue), L’arbramouche (inconnue), ...

    Le 10 octobre 1996 a lieu la première représentation de la pièce "Robin des Bois d'à peu près Alexandre Dumas", mise en scène par Pef et pour laquelle il s'est réservé le rôle de Richard Coeur-de-Lion.

    Pour cette pièce, la Royal Imperial Green Rabbit Company est accompagnée par Isabelle Nanty qui flaire le talent. Et elle n'est pas la seule puisque Dominique Farrugia les produira également très rapidement.

    Après le succès de la pièce (250 représentations à Paris), la troupe se renomme les Robins des Bois.

    La troupe interprètera de très nombreux sketchs, dans un premier temps sur Comédie! dans la Grosse Emission (de 1997 à 1999), avant de sévir dans Nulle part ailleurs sur Canal+.
    Pef y interprétera des rôles plus loufoques les uns que les autres : Pouf le cascadeur, Inspecteur Van Loc, Monsieur Merdocu, Maître Marcadet, Madame Marcadet et ses recettes de cuisine...

    "C'est très dangereux, mais je vais quand même le faire !"

    Parallèlement, Pef continue d'enchainer les apparitions dans des films, seul ou avec tous les Robins : Serial Lover (1998), Trafic d'influence (réalisé par Dominique Farrugia en 1999), La fille sur le pont (1999) et Les Frères Soeur (2000).

    La cerise sur le gâteau étant une apparition dans le clip "Promises" des Cranberries. Le clip est mis en scène par Olivier Dahan et l'on peut également y voir Jean-Paul Rouve et Maurice Barthélémy.

    Pierre-François Martin-Laval met en scène certains spectacles de Kad et Olivier, d'Eric et Ramzy, de Pascal Vincent et de Patrick Bosso.

    Les Robins des bois s'offrent leur propre émission d'humour sur Canal + avec la "série" La Cape et l'épée. Il s'agit plus d'un spectacle joué en public, avec un plateau tournant permettant de faire apparaître 3 décors. Plusieurs guests stars sont apparues dans la série soit pour interpréter des sketches avec eux ou bien pour occuper le poste de ménestrel-narrateur.

    cape et epee pef marina fois

    La Cape et l'épée, un feuilleton avec des capes, des épées, et un rôle de roi idéal pour Pef

    La troupe met fin à leurs sketches télévisuels en 2001 (la troupe se sépare officiellement en 2006), permettant à plusieurs membres de pousser un peu plus la porte du cinéma.

    On retrouve donc Pef en 2001 dans La Vérite si je mens ! 2 (Peznec), La Tour Montparnasse infernale et La Grande vie ; en 2002 dans Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (réalisé par Alain Chabat).

    En 2003, il prête sa voix à la girafe de La Prophétie des grenouilles et joue dans Le Bison (et sa voisine Dorine), un film d'Isabelle Nanty puis dans Les Clefs de bagnole, un film de Laurent Baffie.

    En 2004, les Robins des bois se retrouvent et tournent le film RRRrrrr ! avec la complicité d'Alain Chabat. Le succès du film est mitigé (et même moi, fan inconstestée des Robins, je n'en ai retenu que quelques très bonnes répliques).

    rrrr robins des bois

    Mais qui est le premier crimier de l'histoire ?

    La même année, toute la troupe participe au premier film de Maurice Barthélémy, Casablanca Driver.

    En 2006, il apparait dans Un ticket pour l'espace, un film mettant en scène Kad et Olivier, Marina Foïs et Guillaume Canet et dans Titi.

    Toujours en 2006, Pef nous montre un nouveau talent : il réalise son premier film Essaye-Moi. Un petit bijou de naïveté. Yves-Marie (Pef) devient astronaute pour épouser Jacqueline (Julie Depardieu), comme elle lui avait promis lorsqu'ils étaient enfants. (Thumbs up pour Pierre Richard !)

    essaye moi pierre francois martin laval

    En 2007, il interprète Joseph Pagnol dans le téléfilm Le Temps des secrets.
    Il prête également sa voix à Emile, le frère un peu bête de Rémi, le héros de Ratatouille.

    ratatouille emile

    Prenez un chewing-gum Emile

    En 2008, il est dans Modern Love, dans imbroglio amoureux entre Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau et Bérénice Béjo. (ajouté sur ma liste à voir)
    La même année, il sera Richard Martinez, patron d'une station service, macho, raciste et désagréable au possible avec Mélanie (interprétée avec excellence par la sublime Marylou Berry). Ce film est un pur moment de bonheur (et pas seulement parce qu'il y a Gil Alma !).

    vilaine pierre francois martin laval marylou berry

    Mélanie ! La pompe !

    2009, retour derrière la caméra avec King Guillaume. Cette fois-ci, j'ai été plutôt déçue même si l'alchimie Pef-Florence Foresti fonctionnait bien.

    king guillaume pef florence foresti

    On le retrouve aussi dans Cinéman, en terrible Douglas Craps, ennemi de Régis (Franck Dubosc).

    cineman pierre francois martin laval

    Pef continue son chemin avec Les Meilleurs amis du monde (2010), La Grève des femmes (téléfilm 2010), L'Apprenti Père Noël (voix 2010) et Une folle envie (2011).

    En 2010, il est metteur en scène de la comédie musicale Spamalot, inspirée par Sacré Graal, le film des Monthy Python. Pef se réserve (évidemment) le rôle du Roi Arthur.

    spamalot roi arthur


    En 2011, il met en scène Simplement Complexe, une comédie de Philippe Elmo.

    Pour voir Pef à nouveau, ce sera le 25 avril 2012 dans Les Vacances de Ducobu, où il sera le papa du jeune troublion.

    vacances ducobu

    Vive les vacances ! Vive l'insouciance !



    Raisons du statut de chouchou

    Plusieurs raisons simples me font apprécier Pierre-François Martin-Laval : sa voix, ses yeux d'un bleu profond, son humour, la moquette sur son torse, un goût prononcé pour les avant-premières de films Disney, cette capacité à jouer les imbéciles heureux, son amour des déguisements et son côté un peu mégalo à toujours interpréter des rois...

    Et il a tout de même bien rythmé mes soirées et mes vacances avec toute l'équipe des Robins des bois lors des premières années de Comédie! (une chaîne que j'ai délaissée depuis...)

    Finissons avec THE pic (quelle classe !) :

    pierre francois martin laval costard

     

    Et puis en hommage à Robin Gibb, chanteur des Bee Gees, décédé le 20 mai 2012, THE vidéo :

     

    « Tim Burton a les crocs (une critique de Dark Shadows)Comme vous avez de grandes dents ! (une critique de Fright Night) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :