• Un easy post pour aujourd'hui.
    Je suis en plein visionnage de la saison 4 de Supernatural grâce à M6 qui se décide enfin à les diffuser (et oui, il y a encore des gens comme moi qui n'ont pas le câble et qui ne regardent pas les séries en streaming !).


    Je suis tombée sur ce dossier sur Allocine : 40 raisons de regarder "Supernatural".
    Je l'ai trouvé bien rédigé et je partage assez leurs arguments (surtout le n°1 !!).

    Les frères Winchester - Supernatural

    Dean (Jensen Ackles) et Sam (Jared Padalecki) Winchester, les chasseurs de démons de Supernatural

     

    Et puis parce que j'ai eu un gros fou rire en découvrant ça ce week-end : Dean singing Eye Of the Tiger.

     


    votre commentaire
  • Le 9 juin, le film Tron Legacy sort en DVD et Blu-Ray (disponibles dans plusieurs versions chez tous les bons distributeurs). L'occasion pour moi de revenir sur une bonne surprise de l'année.

    Après avoir passé de nombreux tests scientifiquement approuvés, il s'avère que je suis à moitié geek et je n'en suis pas peu fière !
    Cependant, je souffrais d'une grosse lacune culturelle car je ne connaissais pas le film Tron. Enfin si. J'avais en tête un film vieillot avec des lignes de couleur se traçant sur une grille (ce qui est vrai mais très réducteur).
    Tout le monde parlait de la sortie de la suite de Tron comme d'un phénomène. J'étais curieuse. Mon envie d'aller me détendre dans une salle obscure après une bonne semaine de boulot me titillait fortement. J'ai donc acheté mon ticket pour Tron, l'héritage (ou Tron Legacy).

    Tron Legacy

    L'esthétique du film sur les affiches et dans les bandes-annonces m'avais séduite. Tron fait partie de ce genre de film qu'il faut voir sur grand écran (un peu comme Avatar).
    Même si je me passerais volontiers de la 3D (et du supplément à payer mais ceci est un autre débat), j'avoue que je me suis pris une claque visuelle. Et non ce n'est pas dû aux combinaisons moulantes des acteurs ! ^^
    L'univers graphique est très sombre, proche d'une ambiance à la Batman (un petit pouce levé à la présence de Cillian Murphy qui trouve toujours un bon rôle) et pourtant extrêmement lumineux. Le noir omniprésent fait ressortir à merveille les touches de bleu et de jaune-orangé dans un contraste magnifique.

    Tron Legacy

    Les affrontements dans l'arène et la course de motos sont haletants et magistralement réalisés.
    L'ambiance musicale et assez techno et robotique, normale puisque le groupe Daft Punk est aux commandes de la BO. Bon là encore, je vais faire du mauvais esprit mais à part la chanson qu'on entend dans la bande-annonce, ils ont beaucoup repris la BO du premier film Tron.
    L'histoire du film est très fade voire même parfois ennuyante mais on ne regarde pas vraiment ce genre de films pour un scénario. Quant aux acteurs, ils sont... simples mais efficaces. Là encore, ce n'est pas dans ce genre de films qu'on cherche le prix d'interprétation.Tron Legacy

     

    Bon, j'avoue. J'ai trouvé le jeune Garrett Hedlund très charmant. Et puis, son personnage s'appelle Sam Flynn, ce qui évoque beaucoup de choses pour moi (plus d'explications dans cet article). En sortant du cinéma, j'ai voulu en savoir plus sur lui. Il s'est surtout fait remarquer dans Troy pour son interprétation de Patrocle, neveu d'Achille. Après réflexion, il m'avait laissé un bon souvenir dans Eragon en tant que Murtagh. Bref, j'ai hâte de le revoir dans d'autres films.

     

     

    Ma curiosité ne s'est pas arrêté là. Plutôt satisfaite de mon visionnage, je me suis procurée le premier Tron. Et une fois encore j'ai été agréablement surprise.

    Affiche Tron

    Ce qui m'a interpellé est cette différence esthétique choisi. Tron Legacy est sur fond noir, tandis que son ancêtre est sur fond blanc. Le rendu est totalement différent mais conserve sa "patte".
    Bien évidemment, regarder Tron pour la première fois en 2011, c'est comme décider de s'éclairer avec des lampes à pétrole. Mais quand on aime un peu le cinéma, on apprend à faire abstraction des effets spéciaux devenus kitsch.

    Affiche Tron

    Je reste tout de même sur mon souvenir d'un film vieillot (il est sorti en 1982) mais je salue le côté innovant qui reste présent. Ce n'est pas tous les jours qu'on a le droit à un film "inside" l'univers des jeux vidéo.
    Là encore, rien d'extrêmement remarquable niveau scénario (en plus, j'ai décroché à un moment fatidique...), ni niveau prestation des acteurs. Mais voir Tron permet sans doute d'apprécier encore plus Tron Legacy, qui selon moi reste fidèle à son univers.

    En bref, si vous cherchez un film joli à voir sur votre téléviseur dernière génération, procurez-vous Tron version 2011 (au fait, ça se prononce [troNeuh] et pas [tron]). A bientôt les programmes !

    Tron (1982) - Réalisateur : Steven Lisberger - Acteurs principaux : Jeff Bridges, Bruce Boxleitner, David Warner, Cindy Morgan, Barnard Hughes.


    Tron L'héritage (2011) - Réalisateur : Joseph Kosinski - Acteurs principaux : Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde, Bruce Boxleitner, James Frain, Beau Garrett, Michael Sheen.


    votre commentaire
  • Ohé matelots ! Le capitaine Jack Sparrow est de retour pour de nouvelles aventures !
    J'ai eu la chance d'assister à une avant-première de Pirates des Caraïbes 4 ce week-end et je vous fais part de mes impressions.

    affiche pirates caraibes fontaine jouvenceJe suis l'une des premières à souhaiter l'arrêt de Pirates des Caraïbes, pour la simple et bonne raison que j'adore ces films et que je ne voudrais pas qu'ils souffrent du syndrôme de l'épisode de trop.
    N'empêche que je ne boude pas mon plaisir de prolonger l'expérience cinématographique et d'espérer de nouveaux produits dérivés géniaux ! ^^

     

     

     

    Les personnages
    Nous retrouvons des visages très familiers :

    • Jack Sparrow, pirate totalement unique en son genre qu'il n'est plus utile de présenter. Et je dis "youpi !" car cette fois-ci ils ont un peu laisser de côté les gags cartoons.
    • Hector Barbossa, qui a légèrement virer de bord mais déteste toujours autant Jack.
    • Gibbs, le fidèle second de Jack Sparrow.


    Et nous découvrons des petits nouveaux :

    • Barbe Noire, l'un des pirates les plus redoutés des mers car il pratique la magie vaudou. Ian McShane nous campe là un méchant assez plat et classique.
    • Angelica, la fille de Barbe Noire et ancienne conquête de Jack Sparrow. Ce rôle est parfait pour Penélope Cruz dont l'alchimie avec Johnny Depp n'est plus à prouver.
    • Scrum, le nouvel élément comique de l'équipage.
    • Philip Swift (attention spoiler car son prénom n'est mentionné qu'une seule fois dans le film !), le missionnaire au coeur pur. Alors là, ça a été une bonne surprise. Je m'attendais à un personnage très ennuyant ne cessant de faire des leçons de morale aux pirates sur le jugement de Dieu..., mais attendez une minute, c'est ce qu'il fait ! Ah oui mais j'ai oublié de dire que j'avais eu un gros coup de coeur pour ce jeune Sam Claflin qui a de très nombreux atouts...

    Philip Swift interprété par Sam Claflin

    Philip Swift (Sam Claflin) au secours de Syrena (Astrid Berges-Frisbey)

    • Syrena, la sirène qui est importante sans l'être vraiment.


    Enfin, j'ai envie de faire un clin d'oeil à ceux qui me manquent dans cette saga :

    • Will Turner, le forgeron-mousquetaire-pirate-amant-terrible interprété par le sublimissime Orlando Bloom à qui les rôles niais vont tellement bien. ;)

    will turner pirates des caraibes

    Will Turner (Orlando Bloom) dans Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit

    • James Norrington, que j'adore encore plus lorsqu'il n'est pas un commodore coincé mais un pauvre loser. Vive Jack Davenport !

    james norrington pirates des caraibes

    James Norrington (Jack Davenport) à la reconquête de son honneur perdu

    • le duo Pintel et Ragetti, le duo à la Laurel et Hardy auquel j'avais fini par m'attacher.

    pintel ragetti pirates des caraibes

    Ragetti (Mackenzie Crook) et Pintel (Lee Arenberg) s'emparent du coffre de Davey Jones


    L'histoire
    Le pitch est très simple : tout le monde veut trouver la Fontaine de Jouvence pour espérer obtenir la vie éternelle.
    Un léger bémol : difficile de savoir si cet épisode se déroule avant ou après la trilogie déjà sortie. Il me semblait avoir lu qu'il s'agissait d'un préquel mais aux vues de certains éléments, je dirais plutôt que c'est une suite.

    J'ajoute aussi que j'ai assisté à une séance en 3D et bien que j'ai trouvé que le film était globalement sombre (effet accentué par les lunettes), la 3D donne quelques effets sympathiques pour une fois.

    L'histoire est inspirée par une nouvelle de Tim Powers "On stranger tides" (également le titre de POTC 4 en VO).
    Ce livre avait également inspiré les créateurs du jeu vidéo Monkey Island. Un jeu terrible qui me donne encore plus envie de lire ce livre. Je vous ferai une critique littéraire dès que possible.
    Je trouve que Barbe Noire a effectivement des points communs avec LeChuck (le méchant du jeu vidéo). Quant au héros Guybrush Threepwood, il serait plutôt à rapprocher de Will Turner. A vous de juger :

    monkey island


    Fidèlité à la saga
    Gore Verbinski a quitté le navire mais Rob Marshall a bien repris la barre. Ce quatrième volet de la saga des pirates est tout à fait fidèle à l'univers qui avait été proposé dans les autres épisodes. Je reste relativement neutre, n'ayant pas trouvé le film exceptionnellement novateur sans pour être totalement déplaisant (malgré un léger problème de rythme et un scénario un peu creux).

    Que ce soient les personnages, la musique de Hans Zimmer (j'adore cette musique !), l'ambiance, l'humour et les combats, tout ce qui fait l'identité de ce film est là et contribue à le rendre culte.

    En bref, un bon divertissement à voir absolument et jusqu'à la fin du générique !!

    jack sparrow et gibbs - pirates des caraibes

    Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence (2011) - Réalisateur : Rob Marshall - Acteurs principaux : Johnny Depp, Penélope Cruz, Geoffrey Rush, Ian McShane, Kevin McNally, Stephen Graham, Sam Claflin, Astrid Berges-Frisbey.


    votre commentaire
  • On a tous entendu au moins une fois cette expression "c'est un cap à passer". J'avoue que jusqu'à hier, je n'en n'avais jamais vraiment saisi le sens.
    Pour vous situez le contexte, repensez à une belle histoire d'amour que vous avez vécue. Une rencontre née du fruit du hasard, deux êtres qui se révèlent compatibles, de tendres moments de partage et de complicité, des engueulades pour un rien, ... le "big love", comme dirait les jeunes. ^^
    Et puis un jour, tout se termine. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Il faut apprendre à revivre sans l'autre, passer outre la déprime et arriver à ouvrir de nouveau son coeur.

    En ce qui me concerne, j'ai vécu une belle histoire il y a quelques années. Mais elle n'est pas tombée au moment le plus adéquat et n'a pas pu perdurer. J'ai toujours éprouvé, j'éprouve toujours même, un sentiment d'inachevé vis-à-vis de cette histoire. Cependant, elle m'a permis d'avoir un bagage solide et de bonnes références pour déterminer ce qu'il me fallait dans la vie.
    Je ne vais pas m'étaler sur mon bonheur passé, ce n'est pas le but de ce billet.

    Si j'écris ces mots, c'est parce que j'ai eu l'occasion de déjeuner en tête à tête avec celui qui fut autrefois mon chevalier servant.
    6 ans sans que nous nous soyons vu. Nous étions resté en contact mais nos échanges se limitaient à un e-mail vague tous les 8 mois et un petit sms pour les anniversaires.
    La prise de rendez-vous a été très rapide, du jour au lendemain, mais suffisante pour me laisser le temps de cogiter.
    Il n'y avait pas d'objectifs de reconquête amoureuse mais il y avait toutes ces questions qui m'assaillaient : "Nous étions si jeunes, jusqu'à quel point avons-nous changé ?", "Qu'est-ce que je vais penser de lui ?", "Est-ce qu'on va se reconnaître ?", "Doit-on parler du passé ? De l'avenir ?" et j'en passe...
    Difficile d'affronter les fantômes du passé. D'autant plus, lorsqu'on passe tant d'années accroché à un souvenir.

    J'ai soufflé un bon coup et je me suis fait une promesse à moi-même : oublie toutes ces questions et profite de l'instant. Je sais me donner des bons conseils parfois ! ;)

    Nous avons passer un moment très agréable sur cette terrasse ensoleillée à parler de boulot, de nos familles, de nos amis, de nos loisirs. Un vrai moment de détente et en plus Monsieur est toujours un gentleman et a tenu à régler la note.
    Je n'ai ressenti ni aucune gêne ni attirance "sexuelle". Et c'est là que j'estime avoir passé un cap.
    Je suis capable de revoir celui qui me sert encore de référence sur l'échelle du bonheur sans éprouver le moindre regret. Je m'étonne même d'être si enthousiaste quant aux chemins que nous avons pris.

    Je suis donc repartie travailler le coeur léger, fière d'avoir franchi ce cap et d'avancer toujours un peu plus dans la vie.

    Qui sait ? Dans 2, 15 ou 30 ans, peut-être que nos chemins se croiseront à nouveau ?
    Je suis pleine d'espoir lorsque je lis des nouvelles telles que le divorce d'Arnold Schwarzenegger et Maria Shriver après 25 ans de mariage.

    (Je sais, on frôle l'ambiance Bisounours avec cet article mais j'en avais besoin !)


    votre commentaire
  • Historique d'une recherche sur Google, il y a quelque semaines :

    Requête : "légumes qui font grossir"

    Voici les 5 premiers résultats obtenus :
    - 9 aliments qui font maigrir ! sur sante.planet.fr
    - 9 aliments qui font maigrir sur femme.planet.fr
    - Les aliments qui font maigrir. Régimes hypocaloriques sur www.asiaflash.com
    - Les aliments qui font grossir sur www.zoneregime.com
    - les aliments qui font le plus grossir sur www.yabiladi.com

    Bientôt l'été ?


    votre commentaire