• Quelques heures après l'arrivée de cette méchante année 2012 qui sonnera peut-être la fin de l'humanité (ou pas), je me décide à dresser un petit bilan de mon année 2011, qui fut un assez bon cru.

    L'année Flynn

    Il y a des périodes comme ça où on a l'impression que tout tourne autour de la même chose, un peu comme une obsession qui s'impose à vous. Cette année, j'ai eu comme l'impression d'être poursuivie par un prénom.

    2011 a bien commencé avec le succès du film Raiponce par les studios Disney. L'histoire a eu un écho fort chez moi et je suis surtout tombée sous le charme du doux Flynn Rider.
    Que ce soit en concept art :
    concept art raiponce flynn

    En rendu 3D :
    flynn rider

    En poupée Mattel :
    poupée mattel flynn rider

    En interprétation sur le parc Disneyland Paris :
    flynn rider disneyland paris

    En trois mots : I love Flynn !

    2011 fut aussi l'année de sortie du film Tron Legacy qui m'a également séduite dans sa dimension geek. Garrett Hedlund y est sans doute pour quelque chose dans son rôle de Sam Flynn (coïncidences ?).
    garrett hedlund comic con tron

    En 2011, mon acteur chouchou depuis longtemps, Orlando Bloom est devenu papa. Je suis un peu déçue de ne pas avoir pu lui faire cet honneur ;) mais il s'est bien rattrappé en appelant son fils Flynn. (non vraiment, je ne crois plus aux coïncidences !)
    Flynn Bloom

    Enfin, j'ajoute à ce somptueux palmarès, la révélation d'un jeune acteur adorable dans Pirates des Caraïbes 4 à savoir Sam Claflin. (j'avoue que celle-ci est un peu tirée par les cheveux...)
    Sam Claflin


    L'année internet

    2011 aura marqué le retour de mon intérêt pour le net.
    Premièrement, j'ai commencé l'année en (re)trouvant un métier de secrétaire de rédaction web qui me correspond assez, bien que totalement différent de mes études.

    Dans la vraie vie, je suis quelqu'un d'assez réservé et j'avais tendance à en faire de même sur le net. J'ai découvert de nombreux forums/sites/blogs, je m'y suis inscrite, j'ai fait mes premiers suivis en flux RSS, publié mes premiers commentaires sur les espaces web d'inconnus, ... notamment sur :


    Bien entendu, j'ai monté ce projet de blog, Hopla ! C'est Dit !, qui me fait beaucoup de bien, qui m'oblige à tenir une certaine rigueur et surtout qui m'amuse et qui me permet de faire plein de découvertes.

    Et mon projet de site internet qui est enfin sur le point d'aboutir : 100 d.tale wood, une galerie photo de mes très très nombreuses visites à Disneyland Paris.

    L'année du mouvement

    A bientôt 25 ans (je me sens vieille), entrant dans la "vraie" vie, j'ai pris mon indépendance en quittant la maison familiale. Quel bonheur de se construire son petit nid et de goûter à une liberté toute nouvelle !

    Je n'ai jamais beaucoup voyagé mais cette année j'ai tout de même :

    • flâné dans Paris seule (ça peut paraître stupide mais je déteste Paris et c'est tellement grand que j'ai toujours eu peur de m'y perdre !) ;
    • passé un week-end à Bruxelles (le temps de quelques visites de musées, d'une dégustation de gaufre et de faire du shopping !) ;

    frites bruxelles

    • passé un week-end à Londres (le temps de visiter le Movieum (à recommander ++) de faire du shopping et de faire encore du shopping tout en constatant que les vendeurs anglais sont d'une incroyable politesse et que mon niveau d'anglais a bien diminué...)

    big ben londres

    • assisté à un concert de 30 Seconds to Mars (j'ai horreur des mouvements de foule alors j'évite les concerts en salle généralement mais le Jared Leto Show valait le déplacement !)

    jared leto concert paris 12 novembre 2011

    • remporté un trophée FNAC sur Dance Central !

     

    L'année Ken et Barbie

    Un élément de 2011 qui avait déjà pas mal débuté en 2010.
    Très touchée par Toy Story 3 (même aujourd'hui, je reste persuadée que les jouets ont une âme) et surtout par la prestation de Ken, j'ai entamé une collection de poupées. Principalement Disney, puis élargie à d'autres modèles.
    collection poupees vinaigrette

    Là encore, je milite pour le prince power ! C'est scandaleux qu'ils soient autant sous-représentés dans les rayons des magasins de jouets !

    En 2011, Ken, l'original, fêtait ses 50 ans. Et malgré les années, il conserve des mensurations de rêve ! D'ailleurs, un très bon livre lui rend hommage (I love Ken).

    Les poupées m'ont permis également de développer un de mes passe-temps préféré : la couture !
    ooak aurore

    Et quoi qu'on puisse en dire, je suis fière de cette nouvelle addiction. J'assume être geek et tant que je dispose du budget adéquat, je continuerai à acheter toutes les gadgets qui me plaisent ! Et puis c'est tout !

    En vrac

    • 2011 est l'année où j'ai vu mes deux artistes chouchous "en vrai" : Hugh Jackman et Jared Leto. Le premier lors de l'avant-première de Real Steel, le second lors d'un concert à Paris.
    • J'ai enfin pu acquérir une belle peluche de la Bête. Mon personnage Disney préféré.

    peluche la bete

    • J'ai acheté la saison 5 de Supernatural à Londres (pour une fois que je suis en avance sur les diffusions TV !). Au final, j'ai vraiment été déçue par les saisons 4 et 5 mais j'aime les Winchester !
    • J'ai découvert le charme de Timothy Olyphant en Marshal Raylan Givens dans Justified.
    • J'ai fini Brisingr, le troisième tome de la saga "Eragon" ! J'ai eu beaucoup de mal à me motiver compte-tenu de l'absence totale d'intérêt de cet opus et de la co***rie persistante d'Eragon. Mais je lirais tout de même le dernier tome Inheritance qui devrait sortir en français en avril 2012.
    • J'ai posé un parquet toute seule ! Ah non, ça c'est dans la pub Castorama ! Mais j'ai monté une table d'appoint Ikéa toute seule !
    • J'ai réalisé que je n'arriverai probablement jamais à faire la purée en sachet comme ma maman...


    Les disques que j'ai découvert et aimé en 2011 :

    • Radiosurgery de New Found Glory ;
    • Out of Ashes de Dead by Sunrise (sortie en 2009) ;
    • Le Monde est beau de Oldelaf ;
    • One X de Three Days Grace (sortie en 2008) ;
    • Lumière noire de Ycare ;
    • la BO de Raiponce.


    Les séances cinéma que j'ai aimé (ou presque) :

    C'est pas fou, j'en ai loupé beaucoup cette année : Super 8, Drive, Tintin, The Artist...


    Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter à tous une très belle année 2012. Rêvez et faites votre maximum pour obtenir ce dont vous avez envie. Et que le meilleur vous arrive (votre passage sur ce blog est déjà un bon début ) !

     


    votre commentaire
  • Place à la culture (ou pas) avec la critique littéraire de mon livre de chevet d'il y a plusieurs mois : I love Ken - Ma vie de boyfriend idéal de Jef Beck.

    I love ken jef beck


    Il s'agit d'un manuel à mettre dans toutes les mains des gentlemen en formation.
    Je dis livre de chevet mais je l'ai dévoré en 30 minutes (et pourtant je lis très très lentement) mais I love Ken est surtout composé de photos-montages et de courts paragraphes plein d'humour.

    En voici quelques extraits en images :

    ken barbie couple assorti  ken ami animaux  ken changement

    Ken et Barbie partagent tout ensemble ou presque depuis leur rencontre en 1961 sur un plateau télé. Mais le 12 février 2004, c'est le drame. Barbie quitte Ken pour Blaine, un jeune surfeur australien. Mais ça ne durera pas. Ken Carson est le jouet parfait et même les petites filles le savent et ont boudé les poupées Blaine !

    ken plus fort que blaine

    Alors Ken revient en force dès 2006. Nouveau look pour une nouvelle vie. Comme sa chère et tendre Barbie, il sait exercer à peu près tous les métiers et tous les sports. En plus, il n'a pas peur des commandes chez Salenza :

    ken prince chaussures

    Ce livre est sorti à l'occasion du 50ème anniversaire de Ken. Oui, il est bien conservé pour son âge. Comme on dit : "le plastique, c'est fantastique !"

    ken 1960 ken 2010

    En conclusion, une citation de Ken à méditer : "Il n'y a qu'une chose à retenir : même le type le moins souple du monde peut se plier en quatre par amour."

     


    votre commentaire
  • 1er décembre 2010, la France découvre la première princesse Disney en 3D : Raiponce. Et elle n'est pas venue seule : un caméléon, une poêle, un beau garçon, un cheval (notez la magnifique rime croisée) et surtout 20 mètres de cheveux.

    Raiponce Flynn Rider Pascal Maximus

     J'ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé ce film. Oui, trois fois "beaucoup" car j'ai trois raisons d'aimer ce film que je vous expose tout de suite.

     

    Raison n°3 : les décors et l'univers

    3D ou pas, les décors sont somptueux. La tour de Raiponce, la forêt, la taverne du canard boiteux, le royaume... un vrai monde merveilleux.

    tour Raiponce

    L'univers de Raiponce m'a touché car il a un fort penchant médiéval et j'ai toujours eu un faible pour ce style. Les créateurs se sont inspirés des quartiers Montmartre et du Mont St Michel pour créer le royaume (évident quand on le sait ^^).

    royaume raiponce

    Inspiration - Concept Art - Résultat final

    Quant aux effets de lumière, ils sont impeccables.
    Mon seul reproche sera l'effet "plastique" obtenu avec la 3D lorsque les personnages sont mouillés.

    Raison n°2 : les chansons et les personnages

    Selon moi, un bon dessin animé comprend des passages chantés. Raiponce renoue avec les habitudes de la maison Disney et son cocktail musical habituel : la chanson d'espoir de la princesse, la chanson frisson du grand méchant, la chanson festive qu'on reprend tous en choeur entre amis et bien évidemment la chanson d'Amour.
    Rien à redire sur cette BO qui est magnifique. J'aime particulièrement les envolées théâtrales de Mère Gothel. Pas étonnant que les studios aient choisi l'actrice Donna Murphy pour la VO, connue pour ses prestations à Broadway.

    Mère Gothel

    L'instrumentale Kingdom Dance est tellement entraînante qu'on a envie d'aller danser avec Raiponce.
    Quant à I See The Light/Je veux y croire, je suis sous le charme et j'aimerai qu'elle soit plus longue !! Je ne peux pas m'empêcher de verser ma petite larme quand je revois la scène des lanternes. Dommage que ce ne soit pas Romain Duris qui chante en français. Mais c'est tout de même Emmanuel Dahl qui prête sa voix à Flynn pour les passages chantés, tout comme il l'avait déjà fait pour Hercule et Kovu (Le Roi Lion 2), raison de plus pour être séduite.

    ceremonie lanternes raiponce i see the light

     

    Raison n°1 : Eugène !!

    Comme je l'ai déjà dit ici, je suis pour le "Prince Power" ! Et là, mamma mia, je suis gâtée !
    Retenez bien ce nom : Flynn Rider.

    eugene fitzherbert flynn rider

    Déjà ce beau brun se paye le luxe d'avoir un nom de famille (et même un pseudonyme en réalité) quand d'autres n'ont même pas de prénoms (cf. les princes de Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle et la Bête) et en plus, il s'offre un grand temps de présence et de parole tout en conservant son apparence humaine (contrairement à Philippe, la Bête ou Naveen). Et ce n'est pas pour me déplaire car ce jeune homme sait faire des trucs incroyables de son corps (hem, cet article va mal tourner...).

    Ce personnage a toutes les qualités que j'affectionne : humilité, courage (la plupart du temps), humour et romantisme. En plus, à lui tout seul, il regroupe le charme de Miguel et Tulio de la Route d'Eldorado, ce qui lui vaudrait une médaille ! (petite parenthèse qui n'a rien à voir : je découvre les rumeurs sur l'homosexualité de Miguel et Tulio, et là tout de suite, ça me perturbe…)

    Miguel Tulio Flynn Rider

    Il ne me reste plus qu'à placarder des affiches pour en trouver un pareil. Encore faut-il trouver son meilleur profil…

    Flynn Rider sketches


    En bref, Raiponce est un film accessible à tous même si je comprends très bien que les petits garçons (et les grands garçons qui osent l'avouer) préfèreront largement regarder Toy Story ou bien Cars.

    tangled ever afterA noter la sortie prévue d'un petit court métrage intitulé Tangled Ever After, en première partie de La Belle et la Bête 3D prévu pour 2012.

     

     

     

     

     

     

    En bonus, deux jolies images :

    Raiponce esquisse  raiponce flynn rider

     

    Et en super bonus, consultez le blog de David Gilson. Il sublime à la perfection le charme de Raiponce. Jugez plutôt :

    chibi raiponce



    Raiponce (2010) - Réalisateurs : Byron Howard et Nathan Greno - Avec les voix de : Mandy Moore, Zachary Levi, Donna Murphy...


    votre commentaire
  • Bonjour à tous !
    Et non, ce blog n'est pas mort ! Mais avoir Internet chez soi est parfois un vrai défi. D'ailleurs, si vous venez d'emménager dans un logement neuf, que votre box Internet s'allume, que votre opérateur affirme que votre ligne est activée et que ça ne fonctionne toujours pas, essayez de démonter la prise téléphone (à réaliser avec un adulte compétent) et vérifiez que les fils sont connectés au bon endroit... On en a mis du temps avant d'envisager ce problème !

    J'ai décidé de vous faire partager un peu de moi et de mes passe-temps. Parce que j'assume le geek qui est en moi ! Voici une petite liste des jeux vidéo qui m'ont passionné par leurs univers, leurs scénarios et leurs personnages, dans un ordre plus ou moins chronologiques.

    Rody et Mastico sur Atari ST

    rody et mastico

     

    Ça ne paye pas de mine comme ça mais c'est l'un de mes premiers jeux vidéo sur Atari ST.


    Il fallait répondre à différentes énigmes pour avancer dans les tableaux. C'était bateau mais je ne m'en lassais pas.

     

    Rick Dangerous sur Atari ST

    Rick dangerous
    Tchk tchk tchk tchk tchk wouaaaaah!! (pour les connaisseurs !)

    Un jeu de plateforme simple en apparence mais qui demandait beaucoup d'habileté et de patience. Et ne cherchez pas, Indiana Jones lui a tout piqué !

     

     

    Zac McKraken sur Atari ST

    Zak McKraken


    Zak est un type paumé dont la carrière de journaliste repose sur la rédaction d'un article sur un écureuil à trois têtes. Rien que ça !
    Entre-temps, la planète est envahie par les extra-terrestres...

    Je n'ai jamais su la fin de l'histoire à cause d'un bug. Que de souvenirs avec Sushi (le poisson rouge), le Cashcard et les lunettes de nez.

     

     

     

    Sonic the hedgehog sur Mega Drive

    sonic herisson

     

    Simple et efficace. Même si à l'époque, la sauvegarde n'existait pas sur Mega Drive...

     

     

     

     

     

    Mario sur GameBoy, sur Nintendo 64, sur Game Cube, sur Wii

    Mario 64
    Certainement le plombier le plus célèbre au monde. Il est un peu partout mais c'est avec Mario 64 que j'ai passé le plus de grands moments et que j'ai enfin affronter ma peur de plonger sous l'eau (même si finalement j'évite toujours de baigner là où il peut y avoir des requins et des anguilles géantes...).


    Le jeu est tellement bien qu'ils l'ont ressorti en version Nintendo DS.

    Je n'ai jamais boudé les différents Mario Kart et j'ai plus que tout adoré Yoshi's Island sur Super Nintendo.

    mario kart   yoshi island

    Guybrush Threepood (Monkey Island) sur PC

    Guybrush Threepwood
    Guybrush Threepood est le pirate héros de la saga Monkey Island. On y retrouve toujours plus ou moins les mêmes personnages : Elaine Marley (sa femme), Le Chuck (son ennemi), Lady vaudou, Murray (le squelette), Stan (le VRP arnaqueur), Otis, Meathook et Carla (équipage récurrent de Guybrush), les cannibales, et bien sûr les singes !

    Humour décalé et solutions grotesques au rendez-vous !


    J'aurais pu le citer plus haut car je suis ses aventures depuis le début mais le meilleur opus reste pour moi The Curse of Monkey Island.

    Pour l'anecdote, le scénario est inspiré d'un roman de Tim Powers, On Stranger Tides, qui a inspiré Pirates des Caraïbes 4.

    Joe King (Flight of the Amazon Queen) sur PC

    joe king amazon queen
    Prenez les décors de Tintin et les Picaros, le look de Looping dans l'Agence tout risque et le caractère d'Indiana Jones et vous obtenez Joe King, pilote de l'Amazone Queen qui refuse de parler aux radiateurs car il ne saurait pas quoi faire s'ils répondaient...

    Sam & Max (Hit the Road) sur PC

    sam et max
    Un chien et un lapin qui travaillent ensemble pour retrouver Big Foot. Non vous ne rêvez pas, il n'y a pas que chez Walt Disney qu'on invente de telles histoires.

    Je pense que Max devrait réclamer des droits d'auteurs pour les Lapins Crétins ou alors postuler.

     

     

     

    Link (Zelda) sur Gameboy, sur Nintendo 64, sur Game Cube, sur Wii

    zelda ocarina of time
    Link, héros légendaire qui ne cesse de sauver Hyrule et la princesse Zelda des griffes du terrible Ganondorf.

    L'univers du jeu est unique et chaque histoire reste haletante grâce aux nombreuses innovations. Le meilleur opus reste probablement Ocarina of Time. Un jeu devenu tellement légendaire qu'il est ressorti récemment sur Nintendo DS en arnaque 3D.

     

    En bonus, des images de Windwaker (Game Cube) et Twilight Princess (Wii) :

    zelda wind waker   zelda twilight princess

    Prince of Persia sur PlayStation 2

    prince of persia
    Un jour mon prince viendra...

    Un prince guerrier qui lutte pour sauver le monde et sa propre existence, et aussi une princesse à l'occasion. Le prince évolue beaucoup au long de ses 3 épisodes mais Les Sables du Temps restera à jamais un grand classique.

    Avec cette voix, ces répliques cinglantes et ce *hem* physique d'athlète, je ne pouvais qu'aimer ! Et j'ajoute que les décors et la musique sont magnifiques. Et puis c'était sur PlayStation 2 *nostalgique*.

    L'adaptation en film a d'ailleurs assez... moyennement rendu hommage aux jeux. Tant pis !

    La version XBox 360 bien qu'éblouissante graphiquement était sans aucune saveur.

    prince of persia xbox

     

     

    Retrouvez la seconde partie de mon album souvenir ici.

    Une dernière image de mon beau prince ténébreux :

    prince of persia sables temps

     

     

    Et vous, quels sont vos héros de jeux vidéo favoris ?

     


    votre commentaire
  • Ouais, j'avoue, le rythme de publication sur le blog est loin d'être régulier... Je voudrais faire des efforts mais sans connexion Internet, c'est compliqué...

    Allez, on reprend du poil de la bête ! Avec un chouchou de la semaine qui monte, qui monte, qui monte !

    Joseph Gordon-Levitt jump in !  Everybody jump in !

    Mais où s'arrêtera Joseph Gordon-Levitt ? Et surtout d'où vient-il ? Quelques réponses et beaucoup de futilités dans ce qui suit.

    A savoir sur Joseph Gordon-Levitt

    Joseph Gordon-Levitt est né le 17 février 1981 à Los Angeles en Californie (Etats-Unis).

    Il est le petit-fils de Michael Gordon, connu pour avoir réalisé Pillow Talk et Cyrano de Bergerac. Il lui a sans doute donné un petit coup de pouce mais Joseph est surtout talentueux.

    Il a étudié la poésie française à l'université de Columbia. Il quitte la fac sans diplôme mais n'a jamais caché son amour pour la France.

    Il aime beaucoup la musique, ce qui l'a motivé à monter le projet hitRECord  , un site communautaire pour tous ceux qui veulent concrétiser leurs projets artistiques. (la page d'accueil fait un peu flipper mais c'est un site sérieux !)

    Côté amours fougueuses, il a fréquenté Larisa Oleynik (de 1999 à 2002), Evan Rachel Wood, Scarlett Johansson et serait actuellement avec Lexy Hulme.

    Joseph Gordon-Levitt et Lexy Hulme  

    Joseph Gordon-Levitt et Lexy Hulme en mode "promenade du dimanche"

    Il est couramment doublé par Alexis Victor, Alexis Tomassian, Donald Reignoux et Hervé Grull.

    Carrière de Joseph Gordon-Levitt

    Dès l'âge de 7 ans (en 1988 donc), il donne la réplique à Tommy Lee Jones dans le téléfilm Stranger on My Land.

    Au cours de toute son enfance, il obtient régulièrement des petits rôles dans différentes séries dont China Beach (1990), la Malédiction de Collinwood (1991), Code Quantum (1991) et Monsieur le Sénateur (1992) ; et des téléfilms dont Settle the score (1989), Une autre vie (1991), Hi Honey, I'm Dead (1991) et Plymouth (1991).

    En 1992, il joue un élève dans Beethoven. Je confirme, j'ai vérifié ! Visible au début du film, il monte dans le bus. Preuve : ici  . (N'empêche, qu'est-ce que c'était mignon Beethoven !)

    En 1993, de nouveaux des téléfilms avec Partners et Les Parents que j'ai choisis. Mais également une apparition dans Docteur Quinn, femme médecin (Sully je t'aime !) dans le rôle de Zach Lawson (saison 1 - épisode 17) et surtout dans un film de Robert Redford : Et au milieu coule une rivière où Joseph Gordon-Levitt interprète Norman jeune.

    Joseph Gordon-Levitt docteur quinn  

    Allez mon petit, ouvre la bouche et fait "aaaah"

    De 1994 à 1996, il apparaît aux génériques de Holy Matrimony, the Road Killers, the Great Elephant Escape (comme quoi, Robert Pattinson n'est pas le seul à avoir des histoires avec les éléphants...), La Jurée et Une équipe aux anges.

    En 1996, il décroche le rôle du petit Tommy Solomon, un extra-terrestre venant explorer la Terre, dans la série Troisième planète après le soleil. Et il tiendra ce rôle pendant 6 saisons (de 1996 à 2000) !

    Troisième planète après le soleil  

    Tourne à droite juste après mars dans notre bus magique !

    Ce qui ne l'empêche pas d'apparaître en 1998 dans Sweet Jane et Halloween, 20 ans après et en 2000 dans Morceaux choisis et Coup de foudre pour toujours.

    Il obtient un rôle mémorable dans That 70's Show (saison 1, épisode 11), celui de Buddy Morgan, un jeune homme qui tombe amoureux d'Eric Forman (qui ne tomberait pas amoureux d'Eric Forman ?).

    That 70's Show - buddy morgan (joseph gordon-levitt) et eric forman (topher grace)   

    You've got a friend in me !

    Il fait partie de l'équipe de teenagers de 10 bonnes raisons de te larguer (2000) où il interprète Cameron James (et non l'inverse ) aux côtés de Heath Ledger. D'ailleurs, on peut noter une très forte ressemblance physique entre les deux acteurs, surtout dans leurs jeunes années.

    Heath Ledger  

    En 2001, il tourne Manic en compagnie de Zooey Deschanel.

    En 2002, il prête sa voix à Jim Hawkins, le héros du film Disney La Planète au trésor, un nouvel univers. En France, c'est David Hallyday qui prête sa voix parlée et chantée. Malheureusement, en VO, c'est John Rzeznik, le chanteur de Goo Goo Dolls, qui se charge de l'unique chanson du film. C'est dommage car Joseph Gordon-Levitt chante plutôt bien. (cf la vidéo en fin d'article)

    casting voix planete tresor disney jim hawkins  

    David, Joseph et John, ensemble pour un même combat : Jim

    Malgré ce CV déjà assez rempli (presque 30 projets à seulement 20 ans !), il se fait réellement connaître en 2005 grâce à Mysterious Skin et le rôle assez difficile de Neil McCormick (rien à voir avec le Neil McCormick interprété par Ben Barnes dans Killing Bono). En réalité, le film a suscité la polémique en raison des scènes à caractère pédophile. La preuve en images. Non, je déconne.

    En 2006, il apparaît dans Brick, en 2007, dans The Lookout et dans Stop Loss et en 2008, dans
    Miracle à Santa-Anna.

    Il loupe une marche dans les escaliers de la gloire en rejoignant le casting de G-I Joe - le Réveil du Cobra (qui se mord la queue) en 2009.
    Fort heureusement, il se relève vite avec le petit bijou romantique (500) jours ensemble (500 days of Summer, un titre en VO encore bien mieux) à nouveau aux côtés de la douce Zooey Deschanel.

    500 jours ensemble tom summer  

    Moi aussi je veux jouer à crier "pénis" et à courir dans les rayons d'Ikéa !

    Le grand pas vers le statut de star est franchi avec Inception en 2010, où il s'affirme sans rougir aux côtés de Leonardo Dicaprio et surtout entre dans les petits papiers de Christopher Nolan.

    inception arthur dom cobb  

    Quelque part entre rêve et réalité

    La prestation est à la hauteur alors M. Nolan lui confie le rôle du policier John Blake dans le prochain Batman : The Dark Knight Rises (sortie prévue en France à l'été 2012).

    Mais ce n'est pas tout ! Car Joseph Gordon-Levitt est également réalisateur. Pour l'instant de court métrage mais si j'en avais l'occasion, je miserais tout sur lui. Ajoutons donc Sparks (pour lequel il est également scénariste et compositeur), Morgan and Destiny's Eleventeenth Date: The Zeppelin Zoo
     et The Frog King qui est en préparation (et celui-là il titille vraiment ma curiosité).

    Projets tournage plutôt sûrs à venir :
    - Premium Rush (2012)
    - la série Lincoln par Steven Spielberg

    Et surtout 50/50 à sortir le 16 novembre qui s'annonce plein de rires et de larmes. (Je serais de toute façon contente d'aller le voir car oui, je n'ai pas trouvé le temps d'aller au cinéma non plus !)

    Raisons du statut de chouchou

    Disons que je l'adore en ami homosexuel d'Eric Forman dans That 70's Show, que son personnage de Tom dans 500 Jours ensemble est mon idéal masculin, que je suis sous le charme (et je ne suis pas la seule) quand il chante en français :

    Il fait plutôt propre sur lui et du genre à en avoir dans la caboche. C'est d'ailleurs le seul reproche que je peux lui faire : sa mono-expression. Une visite rapide sur Google Pictures suffit pour le constater.

    Joseph Gordon-Levitt faces 

    Actors studio's photoshoot !

    Ok, je n'ai rien dit.

    Et n'oublions pas the pic (pas évidente à trouver celle-ci !) pas tant pour la beauté du mâle que pour le côté rebelle avec un cure-dent dans la bouche :

    Joseph Gordon-Levitt 

     

    Edit : le 22 septembre 2012, JGL, pour les intimes, c'est aussi ça :


    votre commentaire