• Rendez-vous à la prochaine étape !

    On a tous entendu au moins une fois cette expression "c'est un cap à passer". J'avoue que jusqu'à hier, je n'en n'avais jamais vraiment saisi le sens.
    Pour vous situez le contexte, repensez à une belle histoire d'amour que vous avez vécue. Une rencontre née du fruit du hasard, deux êtres qui se révèlent compatibles, de tendres moments de partage et de complicité, des engueulades pour un rien, ... le "big love", comme dirait les jeunes. ^^
    Et puis un jour, tout se termine. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Il faut apprendre à revivre sans l'autre, passer outre la déprime et arriver à ouvrir de nouveau son coeur.

    En ce qui me concerne, j'ai vécu une belle histoire il y a quelques années. Mais elle n'est pas tombée au moment le plus adéquat et n'a pas pu perdurer. J'ai toujours éprouvé, j'éprouve toujours même, un sentiment d'inachevé vis-à-vis de cette histoire. Cependant, elle m'a permis d'avoir un bagage solide et de bonnes références pour déterminer ce qu'il me fallait dans la vie.
    Je ne vais pas m'étaler sur mon bonheur passé, ce n'est pas le but de ce billet.

    Si j'écris ces mots, c'est parce que j'ai eu l'occasion de déjeuner en tête à tête avec celui qui fut autrefois mon chevalier servant.
    6 ans sans que nous nous soyons vu. Nous étions resté en contact mais nos échanges se limitaient à un e-mail vague tous les 8 mois et un petit sms pour les anniversaires.
    La prise de rendez-vous a été très rapide, du jour au lendemain, mais suffisante pour me laisser le temps de cogiter.
    Il n'y avait pas d'objectifs de reconquête amoureuse mais il y avait toutes ces questions qui m'assaillaient : "Nous étions si jeunes, jusqu'à quel point avons-nous changé ?", "Qu'est-ce que je vais penser de lui ?", "Est-ce qu'on va se reconnaître ?", "Doit-on parler du passé ? De l'avenir ?" et j'en passe...
    Difficile d'affronter les fantômes du passé. D'autant plus, lorsqu'on passe tant d'années accroché à un souvenir.

    J'ai soufflé un bon coup et je me suis fait une promesse à moi-même : oublie toutes ces questions et profite de l'instant. Je sais me donner des bons conseils parfois ! ;)

    Nous avons passer un moment très agréable sur cette terrasse ensoleillée à parler de boulot, de nos familles, de nos amis, de nos loisirs. Un vrai moment de détente et en plus Monsieur est toujours un gentleman et a tenu à régler la note.
    Je n'ai ressenti ni aucune gêne ni attirance "sexuelle". Et c'est là que j'estime avoir passé un cap.
    Je suis capable de revoir celui qui me sert encore de référence sur l'échelle du bonheur sans éprouver le moindre regret. Je m'étonne même d'être si enthousiaste quant aux chemins que nous avons pris.

    Je suis donc repartie travailler le coeur léger, fière d'avoir franchi ce cap et d'avancer toujours un peu plus dans la vie.

    Qui sait ? Dans 2, 15 ou 30 ans, peut-être que nos chemins se croiseront à nouveau ?
    Je suis pleine d'espoir lorsque je lis des nouvelles telles que le divorce d'Arnold Schwarzenegger et Maria Shriver après 25 ans de mariage.

    (Je sais, on frôle l'ambiance Bisounours avec cet article mais j'en avais besoin !)

    « I love les moteurs de rechercheIls ont trouvé la bonne recette ! Pi-rates ! (une critique de Pirates des Caraïbes 4 : la Fontaine de Jouvence) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :